INTEGRATION et IMMIGRATION     Print
Bruxelles s’enfonce petit à petit dans le communautarisme. Notre conception de la société est claire. L’intégration n’est pas synonyme d’accommodements. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’obliger les primo-arrivants à suivre un parcours civique d’intégration. Par ailleurs, l’immigration doit être mieux régulée. La réforme des conditions, déjà plus strictes, d’octroi du regroupement familial et de la nationalité doit être poursuivie. 

J’ai, depuis 2009, fait un certain nombre de propositions précises. 

• L’instauration d’un parcours d’intégration obligatoire à Bruxelles. Cela existe en Flandre. L’enjeu est immense dans notre région. Ce parcours est indispensable car il n’existe pas de droits sans devoirs ! Je suis, évidemment, satisfait qu’aujourd’hui cette proposition se retrouve dans notre programme régional (Parcours d’intégration obligatoire, avec apprentissage de la langue et des droits et devoirs des citoyens belges pour tout primo-arrivant et faire respecter la fréquentation obligatoire de tous les cours).

L’éducation à la citoyenneté est une pièce maitresse de l’éducation dans un état démocratique.

La diversité culturelle se doit d’être accompagnée par les pouvoirs publics vers les chemins d’un « vivre ensemble » respectueux de tous et de chacun.

Dans le respect de la convention européenne des Droits de l’Homme, la diversité des cultures est valorisée par l’État.

• J’ai aussi proposé l’interdiction du port ostensible de signes religieux dans les administrations régionales et locales. A Koekelberg c’est le cas et ça fonctionne !

J’ai aussi fait la proposition d’interdire le port ostensible de signes religieux par les mandataires politiques. C’est la garantie du respect constitutionnel de la séparation des Églises et de l’État ! Je suis également satisfait que cette proposition soit, aujourd’hui, présente dans le programme du MR.

• L’intégration n’est pas synonyme d’accommodements raisonnables. Il faut promouvoir, dans nos écoles, la diversité culturelle et faire de toutes les écoles un lieu d’apprentissage des différences et de lutte contre toutes formes de racisme, de xénophobie, d’antisémitisme ou de repli identitaire. La transmission de la connaissance doit être exempte de toute influence et de toute immixtion à caractère religieux.

• Il faut lutter contre le communautarisme qui organise des ghettos et contre le radicalisme en prévoyant des sanctions pénales contre ceux qui veulent déstabiliser notre démocratie et qui prônent la haine et la violence.

Notre volonté est de garantir la neutralité des pouvoirs publics par l’interdiction du port de tout signe convictionnel dans les administrations, les écoles publiques, les parlements.

 Retour au menu general de mes priorites 

 

home

   Bienvenue
   Actualité
   Au quotidien
   Photos
   Videos
   Parcours
   Engagements
  Mes priorités pour le 25 mai 2014
    FISCALITE
    EMPLOI et ENTREPRISES
    SOLIDARITE INTERGENERATIONNELLE
    INDEPENDANTS et CLASSES MOYENNES
    SECURITE
    MOBILITE
    COMMUNAUTE METROPOLITAINE
    BONNE GOUVERNANCE
    PROTECTION DES FRANCOPHONES
  Koekelberg ma Commune
  Au Parlement
  Mes Thématiques
   Mon Equipe
   Un avis, une idée
   Mes liens
   Mes préférences
   Sur votre Smartphone

 

Webdesign prodiif.eu                       2012 © Philippe PIVIN