Modifications du code de la route : Quels impacts en Région Bruxelloise ?     Print

Selon certaines informations, il semble que le Gouvernement fédéral va réaliser des modifications importantes d'organisation et d'utilisation des voiries. Celles-ci vont indéniablement modifier l'utilisation des voiries en zones urbaines et leurs spécificités comme par exemple les bandes réservées à certains usagers. Et cela, parait-il dès le mois de juin prochain.

 

 

Philippe PIVIN rappelle « qu'actuellement, selon les dernières études d'opinion (Institut Dedicated Research), les chiffres restent interpellants : 53% des Bruxellois interrogés déclarent se sentir en insécurité sur les routes bruxelloises et concernant l'évolution des aménagements et infrastructures routières, 29% n'ont pas remarqué d'évolution et 22% ont ressenti une évolution négative...

 

 

Nous voyons bien que beaucoup de travail est encore à faire. Il est donc primordial d'être attentif à toute modification organisationnelle qui pourrait perturber, le temps de l'adaptation, la circulation routière. Selon les informations disponibles, ces modifications vont considérablement toucher la circulation bruxelloise étant donné qu'elles touchent à la standardisation des feux de signalisation, la circulation des motos dans les embouteillages, la circulation sur les bandes réservées et les signalisations des arrêts de bus, de trams ainsi que la signalisation du stationnement en général.

 

 

En effet, le Code de la route va expressément prévoir le dépassement dans les files par les deux-roues motorisées et interdire le stationnement de celles-ci sur les trottoirs. Il va prévoir un panneau d'interdiction de passage pour les quads. Il va autoriser, sous réserve de signalisation spécifique, l'utilisation par les motos et autocars des bandes réservées aux bus. Il va aussi, semble-t-il par exemple, permettre un complément des panneaux de signalisation E1 et E3 visant la catégorie des véhicules.

 

 

Il me parait en effet important que les autorités régionales soient en veille dans ce dossier. Nous savons la complexité des différentes niveaux de décisions à Bruxelles, et il me semble utile que le Gouvernement puisse informer le plus complètement possible ces différents intervenants. » 

 

 

Philippe PIVIN a interrogé le Gouvernement afin de savoir si les autorités régionales ont été sollicitées et associées à ce travail de modification, si une évaluation de l'impact de celles-ci sur la circulation bruxelloise a été réalisée, si un coût financier lié à ces modifications, à charge de la Région, est-il envisagé et déterminé, et enfin, une évaluation et un audit de sécurité seront-ils réalisés sur le territoire bruxellois à la suite de ces modifications comme la législation européenne le promeut.

 

 

Il apparait à la suite de ces questions que le Gouvernement n'a pas proactif dans ce dossier étant donné l'absence d'initiative régionale en vue de ces modifications.

 

 

Les élections fédérales anticipées ont en tous les cas stoppé net cette réforme et Philippe PIVIN reste vigilant afin que Bruxelles soit attentif aux différents changements de code de la route qui pourront être décidées lors de la formation du prochain gouvernement fédéral.

 

 

 



A voir aussi:
    » 20 propositions concrètes pour la Région Bruxelloise
    » 20 propositions concrètes pour la Région Bruxelloise
    » Une dynamique pour le secteur audiovisuel en Région bruxelloise
    » Sécurité 2000-2011 : Koekelberg meilleure commune bruxelloise

home

   Bienvenue
   Actualité
   Au quotidien
   Photos
   Videos
   Parcours
   Engagements
   Mon Equipe
   Un avis, une idée
   Mes liens
   Mes préférences
   Sur votre Smartphone

 

Webdesign prodiif.eu                       2012 © Philippe PIVIN