Non au projet mammouth "Zorgsdorp"     Print

Philippe PIVIN est extrêmement vigilant et communique son avis sur le sujet : « Pas de ghetto générationnel à Koekelberg mais la poursuite de la politique de rénovation urbaine transgénérationnelle ! »

Ses propos lors de la dernière Commission de l’Aménagement du Territoire du Parlement bruxellois : « Il faut être très prudent avec ce dossier, parce que la commune de Koekelberg, à ce titre, n'est saisie d'aucune demande de qui que ce soit. C'est probablement l'un des problèmes. Nous tenons nos informations de "Brussel Deze Week". Il est choquant que ce dossier évolue depuis un an alors que la commune que quitte cette université, qui accueillait quelque 900 étudiants, ne reçoit des nouvelles que par la presse et non pas de la part des autorités académiques ou autres. Nous allons donc à la pêche aux informations et nous nous devons de rester prudents. En effet, en l'absence de demande ou de prise de position officielle de la commune, il nous est difficile de prendre position.

D'emblée, j'ai à regretter que nous ne soyons pas associés à la réflexion sur le devenir du site : même si la commune est de petite taille, il concerne cependant deux pâtés de maisons situés en face du parc Élisabeth ; l'endroit n'est donc ni minime ni anodin. Voilà un an, la faculté annonçait un prochain déménagement de plusieurs campus en Région bruxelloise (Koekelberg, entre autres) vers le centre-ville, et plus particulièrement à la rue d'Assaut. Cette migration s'effectuerait en un délai de deux à cinq ans ; nous l'apprenions en 2009. Pourtant, avant-hier, j'étais informé de ce qu'il ne restait plus personne sur le site. Le déménagement a commencé par la bibliothèque, les services informatiques ont suivi, et il ne reste aucun étudiant. Ainsi, ce déménagement s'est fait en "stoemelings" ("en catimini") sans concertation. Nous ne sommes certes pas propriétaires du site, mais l'autorité pour la délivrance des permis nous appartient. Monsieur le ministre, je partage la préoccupation exprimée. D'emblée, le projet dont nous avons entendu parler, qui porte le nom rébarbatif de "Zorgsdorp", n'est pas le bienvenu dans la commune de Koekelberg. Nous considérons qu'il ne répond pas à ses besoins en matière de logement. Nous refusons que ce site passe, comme je l'ai lu un jour dans la presse flamande, "van de studenten tot de bejaarden". Nous n'acceptons pas l'impasse faite sur le groupe intermédiaire des familles, via le logement. Nous refusons tout ghetto générationnel, mais nous ne pratiquons pas non plus d'ostracisme envers les personnes âgées : nous ne sommes pas opposés à l'implantation de services aux personnes âgées même si le territoire de notre modeste commune accueille déjà trois maisons de repos privées, indépendamment de la maison de repos publique. C'est beaucoup. Notre position est donc d'abord la prudence, faute d'être saisi de demande ; ensuite, un refus d'une direction spécifique de ghetto gériatrique. Nous préférons une implantation transgénérationnelle, réservée aux familles, aux crèches. Nos besoins sont réels en matière d'accueil de la petite enfance. Voilà notre position actuelle ; je voulais la préciser. »

 



A voir aussi:
    » Quinzaine de la "diversité" du Gouvernement : Du communautarisme !
    » Statistiquement, 1 agent de sécurité par station de métro
    » Renforcer l'utilisation, par des policiers formés, du Taser dans les zones de police
    » Soutenir le secteur des cafetiers à la suite de l'interdiction de fumer
    » 20 propositions pour la Région Bruxelloise

home

   Bienvenue
   Actualité
   Au quotidien
   Photos
   Videos
   Parcours
   Engagements
   Mon Equipe
   Un avis, une idée
   Mes liens
   Mes préférences
   Sur votre Smartphone

 

Webdesign prodiif.eu                       2012 © Philippe PIVIN