Interview intimiste     Print


Conjoint et enfants ?

Je suis marié à Françoise, enseignante, et j'ai deux enfants : Florent, juriste et Marjorie, géologue

Fils unique ou frères et sœurs ?

J'ai un frère, plus jeune de 2 ans ½

Enfance à la ville ou à la campagne ?

Je suis né à Berchem-Sainte- Agathe et j'ai grandi à Koekelberg. Enfant, je passais mes vacances soit à Rienne dans les Ardennes belges, soit à la côte, à Mariakerke ou à Ostende

Votre première école ?

La section préparatoire de l'Athénée Royal de Koekelberg ; Athénée où j'ai effectué toute ma scolarité

Matières préférées, hobby et centres d'intérêt ?

J'ai beaucoup apprécié mes profs de français et de physique et mes matières préférées étaient les matières littéraires ainsi que les langues. Question hobby, j'ai beaucoup pratiqué l'aviation pendant une grosse dizaine d'années mais maintenant je n'ai plus guère le temps de me consacrer à autre chose qu'à mes activités politiques ou professionnelles.

Votre premier baiser ?

Un joli souvenir, à l'occasion d'une boum dans un garage, je devais avoir 11-12 ans.
 
Votre premier job ?

Mon premier job en tant qu'étudiant fut exercé dans un atelier de carrosserie. J'y faisais un peu de tout dont le nettoyage des voitures et la peinture de certains éléments de voitures. J'ai étudié le droit à l'Université Libre de Bruxelles et j'ai mené en parallèle une licence en criminologie. Je suis ensuite entré au Barreau de Bruxelles comme avocat et dans les premières années de ma carrière, j'ai surtout exercé dans le droit pénal puis je me suis réorienté vers le droit commercial.

Votre première élection

1994 : J'ai été élu comme conseiller du Centre Public d'Action Sociale de
Koekelberg puis comme Président.

Comment êtes-vous tombé en politique ?

C'est une double vocation. J'y ai été mêlé très étroitement dans mon cadre familial et par la profession que j'exerce.
Une chanson ?

« L'Aigle Noir » de Barbara, dont le timbre de voix était d'une pureté jamais égalée. Cette chanson est liée à une grande amitié avec quelqu'un avec lequel j'ai fait mes premiers pas et qui a aujourd'hui disparu.

Un livre ?

« Le Portrait de Dorian Gray » d'Oscar Wilde. Je l'ai lu 6 ou 7 fois et je n'ai jamais rien trouvé de plus percutant dans le domaine fantastique.

Un personnage public vivant ?

Martin Gray pour la force de caractère dont il a fait montre au travers des épreuves insupportables qu'il a traversées.

Un personnage public mort ?

Alexandre Dumas qui m'a fait rêver toute ma jeunesse, plus précisément avec « Les Trois Mousquetaires » et « Le Comte de Monte Cristo ».
 
Lecture ou TV ?


Les deux dès lors que cela traite d'actualité ou de nature.

Cinéma ou Théâtre ?

Le Théâtre parce que souvent plus enrichissant culturellement.
A Bruxelles, j'aime le théâtre le Public et à Paris, le théâtre Marigny.
J'aime tout sauf les comédies de boulevard et le vaudeville. Parmi les pièces qui m'ont marqué je citerais « Le Visiteur » d'Eric-Emmanuel Schmitt, « Art » de Yasmina Reza avec Arditi, Vaneck et Luchini.

Musique classique ou de variétés ?

J'apprécie pareillement les deux et regretterai toujours de ne pas avoir appris à jouer d'un instrument de musique.

Voiture ou vélo ?

La voiture par obligation, le vélo par plaisir.

Cravate, « Nœud Pap' » ou décontracté ?

Je ne porte jamais de « Nœud Pap » sauf avec un smoking.

Pyjama ou ... ?
...

Une citation ou un mot important à vos yeux ?

« Láhm laidir an wachtar" ce qui signifie en gaélique "Bien faire et laisser
dire" et est la devise du clan Kennedy.


(Réalisée par le journal le Passe-Partout)


A voir aussi:
    » Qui suis-je ?
    » MR bruxellois - Je suis particulièrement satisfait aujourd’hui de ce rassemblement réformateur libéral bruxellois de toutes les énergies autour de Didier Reynders

home

   Bienvenue
   Actualité
   Au quotidien
   Photos
   Videos
   Parcours
  Qui suis-je ?
  Bio Express
  Questionnaire de Proust
  Interview croisée père-fils
   Engagements
   Mon Equipe
   Un avis, une idée
   Mes liens
   Mes préférences
   Sur votre Smartphone

 

Webdesign prodiif.eu                       2012 © Philippe PIVIN